sans lieu ni date

Sur la toile, l’image figure encore quelques témoignages déjà imprécis, sur le point de disparaître… quelques traces entrevues, le banal, l’insignifiant, l’anecdotique et les signes dévalués du souvenir.

« La lueur timide et fugitive, l’instant-éclair, le silence, les signes évasifs – c’est sous cette forme que choisissent de se faire connaître les choses les plus importantes de la vie. Il n’est pas facile de surprendre la lueur infiniment douteuse, ni d’en comprendre le sens. »
(V. Jankelevitch Le Je-ne-sais-quoi et le Presque-rien).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *